1
2
3
4
5

Érosion néguentropique

Octobre 2017, pierre

Depuis sa séparation avec son gisement, une pierre va subir une grande quantité de micro frottements. Cet ensemble d’évènements est réparti dans le temps du minéral, et imperceptible par l’oeil du vivant. L’érosion par écoulement d’eau, par action du vent ou chocs des matières; les fragments vont s’arrondir et perdre les traces de leur appartenance antérieure à une roche. Un évènement plus important peut rompre la pierre en en créant plusieurs nouvelles qui subiront elles aussi l’érosion dans une boucle menant à la poussière. Une pierre est toujours le fragment d’une autre et le résultat d’un accident. Les gestes qui précèdent ces sculptures sont ceux du temps, de l’érosion et ceux de l’archéologue qui enquête, observe et reconstitue.