De l’absurde au moins probable

Mars 2017, Février 2018, Avril 2018, Vidéo montage.

Un événement peut impliquer une infinité de solutions. De la plus commune des conséquences à la moins plausible, la probabilité les admet toutes éventuelles. L’absurde n’est pas l’impossible mais seulement le moins probable. Les évènements qui composent notre quotidien nous apprennent à émettre des prédictions de manière instinctive. Nous anticipons les effets d’un geste accidentel. Nous avons admis qu’une assiette qui tombe du haut d’une étagère va se briser en d’autant de fragments que l’étagère est élevée. Cette méthode d’anticipation est une prédiction à très court terme qui se traduit parfois par des réflexes. Si l’assiette tombe de la plus haute étagère et atterrit parfaitement à plat sans se briser, la surprise qui s’en suivra sera due au caractère très peu probable de l’évenement. On s’intéressera à un phénomène psychologique représentatif du phénomène de prédiction et de l’implication du déterminisme, le désespoir : quand une personne prend conscience d’un avenir sans possibilité de réussite. La perte de toute espérance est la prédiction d’un échec mais également le facteur d’un avenir sans espoir de réussite.