La machine à boulettes de papier

Décembre 2015, boucle vidéo.

L’échec est le moment où les perspectives disparaissent et la production s’arrête. Pour le papier, cet instant signifie la fin de ses fonctions quand le créateur prend la décision de transformer cette surface bidimensionnelle en une structure complexe tridimensionnelle: la boulette de papier. Depuis la surface du bureau, elles sont chargées d’imaginaire, de production et de savoir, mais quand un individu est en prise avec ses idées, il ne prête pas attention aux objets qui s’accumulent dans le fond de sa corbeille. L’action qui est celle de l’artiste, de l’écrivain ou même de l’ingénieur est très simple. Leurs raisons sont les mêmes, et pourtant aucune boulette de papier n’est semblable à une autre. La structure de cet objet dépend d’un grand nombre de facteurs. Il s’agit d’un système de nature chaotique, il est donc impossible pour un humain de choisir la forme de son déchet. Le créateur aura beau faire les mêmes erreurs, en gardant sa patience et sa détermination à créer quelque chose d’important, l’objet qui en résultera sera toujours un innovant déchet résultat d’une nouvelle déception.